À Sochaux, le couvre-feu prive les ouvriers matinaux de Peugeot de viennoiseries et sandwichs

Le contexte de l’article: Coronavirus – COVID-19 – Lefigaro.fr

À Sochaux, le couvre-feu prive les ouvriers matinaux de Peugeot de viennoiseries et sandwichs

Les premières équipes, qui commencent le travail à 5 heures du matin, ont leurs habitudes dans deux boulangeries. Mais la préfecture leur a interdit d’ouvrir avant 6h en raison des mesures sanitaires.

Le Figaro

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *