AstraZeneca et Johnson & Johnson: les adénovirus au centre des soupçons

Le contexte de l’article: technologie – Lefigaro.fr

AstraZeneca et Johnson & Johnson: les adénovirus au centre des soupçons

AstraZeneca et Johnson & Johnson, suspectés de provoquer un type très rare de caillots sanguins, sont basés sur la même technologie puisqu’il s’agit de vaccins dits à «vecteur viral».

Le Figaro avec AFP

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *