« DevilsTongue », le spyware de pointe qui exploitait des failles inédites de Windows

Le contexte de l’article: technologie – Numerama

« DevilsTongue », le spyware de pointe qui exploitait des failles inédites de Windows

Les chercheurs du Citizen Lab, Microsoft et Google ont mis à jour le logiciel d’espionnage DevilsTongue. Ce « spyware » avancé a servi à espionner plus d’une centaine d’activistes, de personnalités politiques ou encore de journalistes. Ses opérateurs utilisai…

François Manens

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *