Géraldine, infirmière à Besançon : «L’État nous a abandonnés»

Le contexte de l’article: football – Lefigaro.fr

Géraldine, infirmière à Besançon : «L’État nous a abandonnés»

EN PREMIÈRE LIGNE – Ils sont ceux que l’on applaudit. Le Figaro fait le portrait de ces héros ordinaires dans cette période extraordinaire de crise du coronavirus.

Jean-Baptiste Semerdjian

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *