Ibrahim Mahama : « La valeur de mon art n’est pas marchande, elle est sociale »

Le contexte de l’article: technologie – Jeune Afrique

Ibrahim Mahama : « La valeur de mon art n’est pas marchande, elle est sociale »

Reconnu à l’international, le plasticien ghanéen présente sa première exposition monographique en France. L’occasion pour lui de réinvestir son travail au niveau local, dans son centre d’art situé à Tamale, sa ville natale. – Jeune Afrique

Eva Sauphie

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *