Kaamelott réussit son passage au cinéma avec ce premier volet «épique, foutraque et désopilant»

Le contexte de l’article: culture – Lefigaro.fr

Kaamelott réussit son passage au cinéma avec ce premier volet «épique, foutraque et désopilant»

REVUE DE PRESSE – Si certains regrettent que le film tant attendu d’Alexandre Astier s’adresse surtout aux fans de la série, les dialogues affûtés et le comique débridé font mouche dans le début de cette trilogie arthurienne sur grand écran.

Clémence Ballandras

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *