Le « doomscrolling », une habitude inquiétante pour la santé mentale des adolescents ?

Le contexte de l’article: technologie – The Conversation Africa

Le « doomscrolling », une habitude inquiétante pour la santé mentale des adolescents ?

Les adolescents, qui passent beaucoup de temps sur leurs réseaux sociaux préférés, sont particulièrement exposés et sensibles aux nouvelles négatives.

Elodie Gentina, Associate professor, marketing, IÉSEG School of Management

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *