Le “quiet quitting” gagne les cadres déçus : “Finir après 18h30, c’est terminé”

Le contexte de l’article: politique – L’Express

Le “quiet quitting” gagne les cadres déçus : “Finir après 18h30, c’est terminé”

Popularisée sur les réseaux sociaux, la tendance du “quiet quitting” amène certains salariés – souvent désenchantés – à remettre en cause leur investissement au travail.

Par Céline Delbecque

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *