Mali : pour la transition, le plus dur reste à faire

Le contexte de l’article: Coronavirus – COVID-19 – Jeune Afrique

Mali : pour la transition, le plus dur reste à faire

Révision constitutionnelle, redécoupage territorial, lutte contre la corruption… Il reste moins d’un an au discret président de la transition, Bah N’Daw, à son vice-président, Assimi Goïta, et au chef du gouvernement, Moctar Ouane, pour mener à bien les réfor…

Aïssatou Diallo

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *