PGE : l’Etat préfère devenir actionnaire que de perdre ses créances

Le contexte de l’article: Coronavirus – COVID-19 – Les Echos

PGE : l’Etat préfère devenir actionnaire que de perdre ses créances

La perspective d’une hausse des défaillances pousse l’Etat à revoir sa ligne, qui consistait à ne pas toucher au prêt garanti par l’Etat. Dans les cas les plus sensibles, Bercy est prêt le cas échéant à permettre une conversion en capital.

Les Echos

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *