Tempête néo-progressiste : la cancel culture s’attaque à une romancière blanche (mais non genrée) pour avoir osé imaginer qu’elle pouvait traduire la poétesse noire Amanda Gorman

Le contexte de l’article: culture – Atlantico.fr

Tempête néo-progressiste : la cancel culture s’attaque à une romancière blanche (mais non genrée) pour avoir osé imaginer qu’elle pouvait traduire la poétesse noire Amanda Gorman

Doit-on s’assurer que les poèmes de Walt Whitman aient toujours été traduits par des Blancs, ce en raison de sa couleur et de son nom ? Qui peut traduire des vers blancs ? Une telle discussion serait ridicule, mais peu éloignée de celle quant à la traduction …

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *