En Turquie, l’opposition contrainte à la riposte après la condamnation du maire d’Istanbul, potentiel rival d’Erdogan

Le contexte de l’article: politique – Le Monde

En Turquie, l’opposition contrainte à la riposte après la condamnation du maire d’Istanbul, potentiel rival d’Erdogan

Ekrem Imamoglu a été condamné, mercredi, à deux ans et sept mois de prison et inéligibilité pour « insulte » envers les membres du Haut Conseil électoral. Il a annoncé qu’il allait faire appel.

Nicolas Bourcier

Vous pourriez lire l’article complet ici.

Une question, une remarque ? N’hésitez pas ! Contactez-nous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *